CARCLUB : Site officiel
1 DX CLUB ALPHA ROMEO 1


 

Le site est transféré sur un nouvel hébergeur :
Notez la nouvelle adresse : carclub.free.fr
et n'oubliez pas de changer vos favoris !


a Un peu d'histoire...

livre d'histoireLa CB (que l'on prononce "CIBI") est née des noms anglais "Citizen-Band" qui signifient "Bande du Citoyen". Elle apparut aux États-Unis après la seconde guerre mondiale lorsque des Radioamateurs montrèrent leur intérêt pour la création d'un trafic radio entre particuliers sur la bande de fréquences du 27 Mégahertz (Mhz). Celle-ci était attribuée depuis quelques temps déjà aux applications industrielles, scientifiques et médicales ; cette bande "poubelle", très souvent perturbée par les innombrables parasites d'appareils de fortes puissances, ne pouvait pas être utilisée pour des liaisons radio professionnelles.

L'activité Citizen-Band "Bande des Citoyens" prit naissance aux États-Unis au milieu des années 1950. Le phénomène prit de l'ampleur et en 1959, on comptait déjà 6000 demandes de licences par mois aux USA.
En France dans les années 60, la bande 27 a été occupée par les talkies-walkies dans la gamme 27,000 à 27,295 Mhz et quelques services professionnels sur les fréquences 27,300 à 27,400 Mhz, les premiers radio-téléphones de taxis, ambulances, entreprises, mais qui ont peu à peu abandonné ces fréquences, très sujettes aux parasites et perturbations, pour se diriger vers l'UHF et la VHF.
Les premiers cibistes en France sont apparus vers les années 1966-70 grâce à du matériel professionnel (utilisé alors aux États-Unis par les taxis, les ambulances ou la police) importé sous le manteau. Ces pionniers étaient pirates et risquaient la prison, confiscation et destruction de leur matériel, ainsi que de lourdes amendes, mais bénéficiaient en pratique d'une large tolérance...

car antennas
Une seule antenne peut suffire pour
faire de la CB en mobile !....

Les années passèrent et en 1975 aux USA, on comptait 4.500.000 postes CB en circulation. Aujourd'hui, le parc CB américain est estimé à plus de 30.000.000 d'appareils. La limitation de la vitesse sur les autoroutes est à l'origine de cette folle expansion ; en effet, cette contrainte eut pour conséquence majeure la baisse des salaires des routiers américains qui étaient payés aux kilomètres parcourus.
Pour ces hommes, le recours à la CB demeurait le meilleur moyen de parer aux contrôles de vitesse, mais ce petit appareil devint vite aussi la meilleure solution pour rompre l'isolement des grandes routes en discutant entre collègues et en préservant leur sécurité. Bien sûr, les automobilistes de ce pays furent rapidement conquis par ces utilisations de la CB, mais malgré cela, la flambée du marché ne dura que quelques années. L'excédent d'émetteurs-récepteurs 27 Mhz arriva vite en Europe pour alimenter une demande croissante à la fin des années 70.

La CB connut une forte expansion en France à partir de 1981, avec la libéralisation des ondes (radios libres) promulguée par le gouvernement de François Mitterrand.
La pratique de la CB est donc devenue légale en France depuis 1981. Cette pratique a été strictement limitée dès le début : bande étroite de fréquences (22 canaux autour du canal « 11 ») et mode de transmission exclusivement en FM. Dès cette date, l'État délivra une licence d'utilisation, ce qui n'était pas le cas avant, où seule la détention d'un appareil émetteur était autorisée à condition d'en déclarer la possession à la gendarmerie qui vous délivrait un certificat visé, mais qui n'autorisait pas pour autant son usage...

Aujourd'hui

Il est difficile de dire aujourd'hui combien de personnes pratiquent la CB en France, mais nous avons été jusqu'à 3 millions dans les années 90... Pour être cibiste , il n'y a plus aucune démarche particulière à effectuer auprès de l'administration. Après des périodes de déclarations en Gendarmerie à la fin des années 70 avec les "formulaires 30/50" qui autorisaient la détention d'un poste émetteur, mais pas vraiment l'utilisation, puis une norme à 22 canaux FM, l'achat de licences à France-Telecom à partir de l'année 81 et l'apposition de timbres fiscaux sur les factures d'achats dans les années 90, la vente des CB est devenue libre à partir de 1995.

La législation actuelle permet d'utiliser des postes homologués en France avec 40 canaux, une puissance de 1 Watt en AM, 4 Watts en FM et en BLU (SSB en anglais) ou des postes à la norme européenne équipés seulement de 40 canaux en FM. Malgré ces normes strictes, de nombreux postes sont utilisés en version "export" avec au moins 120 canaux, une douzaine de Watts en AM-FM et le double en BLU, ce qui permet d'améliorer franchement la qualité et le confort des contacts établis tout en augmentant sérieusement leur portée.
push pullLes canaux d'appels français sont le 19 AM et le 27 AM ; à l'époque des 22 canaux FM, le canal d'appel fut le 11. Dans les années 80, le 19 était le canal des usagers de la route et le 27 celui des stations fixes ; aujourd'hui, tout le monde ou presque se retrouve sur le 19.

Le canal 9 AM (fréquence 27.065 Mhz) est quant à lui connu dans le monde entier comme celui des urgences et DOIT DONC RESTER LIBRE pour toute intervention des secours ou des personnes qui les préviennent. Respectez-le et écoutez-le régulièrement si vous pouvez ; un jour, vous sauverez peut-être une vie. Tous les autres canaux sont par contre disponibles pour discuter librement de tout sauf de politique, de religion ou de discrimination raciale.

Une CB peut-être installée en "fixe", c'est à dire dans un bâtiment ou bien en "mobile", dans un camion, une voiture, à bord d'un bateau ou sur une moto. Pour des randonnées, l'utilisation de postes portables est très appréciable ; au fil des ans, ces types d'appareils se miniaturisent tout en ayant de plus en plus de fonctions et d'autonomie du fait de consommation plus faible et meilleure qualité d'accus.

La CB est un merveilleux moyen de communication à la portée de tous. Elle est conviviale et utilisée par toutes les catégories socioprofessionnelles. L'une de ses règles est de respecter l'anonymat de chacun et pour se reconnaître, les cibistes s'appellent donc par des indicatifs ou QRZ, mais divulguent souvent leurs prénoms (jamais leurs noms, ni leurs adresses).

tx"Faire de la CB", c'est avant tout avoir le plaisir de communiquer avec les autres de manière amicale ; dans certaines circonstances, ce petit appareil peut aussi rendre de grands services : en cas de panne ou d'accident, un cibiste en voiture peut appeler quelqu'un qui, grâce au téléphone, préviendra les secours et les enverra sur les lieux dans les plus brefs délais. Parfois même, les pompiers ou le SAMU sont à l'écoute du canal 9. Contrairement aux téléphones portables, la CB n'a pas besoin de relais pour fonctionner et un simple appel peut être entendu par plusieurs personnes à la fois, ce qui est un atout non négligeable en cas de problème.

C'est aussi un outil fiable pour circuler en évitant les embouteillages, en arrivant exactement à l'adresse où l'on veut se rendre grâce à des "radioguidages" effectués par des stations fixes ou mobiles qui connaissent bien la région et qui vous guideront avec précision jusqu'à votre destination finale.

Ce moyen de communication unique en son genre, fiable et peu coûteux, est également très apprécié des agriculteurs qui n'hésitent pas à équiper leurs véhicules agricoles et leurs habitations. En regardant autour de vous, vous verrez certains tracteurs ou engins agricoles avec une grande antenne, pour savoir si les labours se passent bien,ou simplement si le déjeuner est prêt, la CB est la solution idéale, quel que soit le temps ou le relief des terrains.

espace publicitaire libre

La CB, un moyen fiable et peu coûteux

De plus, la CB est un formidable moyen de rompre l'isolement en voyageant par les ondes. Les contacts à longue distance appelés "DX" sont une véritable passion pour ceux qui les pratiquent et donnent parfois lieu à des échanges de cartes "QSL" avec des gens du monde entier. Selon le temps et divers critères météorologiques, la propagation permet d'établir des contacts à plus ou moins longue distance, pouvant atteindre parfois plusieurs dizaines de milliers de kilomètres ; ces éléments jouent aussi sur la durée des contacts qui n'excèdent généralement pas quelques minutes.

Enfin, la CB est utilisée lors de manifestations sportives (marathons, courses cyclistes ou automobiles…) pour "garder le contact" entre les organisateurs, les commissaires de courses, les secouristes et les autres intervenants éventuels ; c'est ce que l'on appelle des "Radio-Assistances".

a La CB ? qu'est ce que c'est ?

Définition et différences avec Radio-amateurisme

cc009À l'inverse de l'activité d'un radioamateur qui consiste en un service, la CB est un loisir. La CEPT, organisme européen chapeautant les services de télécommunications, a refusé d'intégrer la CB comme tel dès 1981.
En effet, tout un chacun, sans passer d'examen ni disposer d'aucune licence, peut acheter un émetteur-récepteur CB, le relier à une antenne et recevoir et émettre autour de la fréquence des 27 MHz.
Certains cibistes disposent d'un équipement important (parfois du matériel pour radioamateur) et expérimentent des conditions d'émission diverses. Cette attitude les rapproche des radioamateurs. Un radioamateur est une station privée d'émission-réception, dûment autorisée par le gouvernement du pays de résidence.

radio-amateur
Une station fixe de radioamateur est souvent hyper équipée
de nombreux matériels sophistiqués

L'indicatif d'un radioamateur est attribué par l'État et ne peut être aménagé. Au contraire, un cibiste choisit librement soit un sobriquet ou surnom, soit les codes de ses initiales dans l'alphabet radio international. Le radioamateur peut utiliser une grande quantité de petites bandes réparties tout au long du spectre radioélectrique qui débute juste au-dessus des fréquences audibles et se termine là où débutent des fréquences correspondant à la lumière. Ces diverses bandes permettent d'établir tout au long de la journée ou de la nuit des contacts avec les différentes parties du monde. Les conversations établies par les radioamateurs doivent se faire dans un langage clair et compréhensible de tous, et porter exclusivement sur l'expérimentation concernant les radiocommunications et leur mise en œuvre. Les stations radioamateur sont considérées au service de l'État et par conséquent réquisitionnables en cas de catastrophe naturelle ou de conflit. Ainsi, lorsque les moyens de communication « modernes » (téléphonie, Internet, etc.) ne sont plus utilisables, l'État est en droit d'exiger l'usage de ces matériels et installations.
QSLCependant, malgré la proximité technique des équipements, l'usage est très différent puisque le Cibiste, s'il contacte souvent ses amis, va également rencontrer par les ondes de nouveaux interlocuteurs que cette bande de fréquence lui procure d'une façon très aléatoire, avec qui il va parler « de tout et de rien » puisque le propos est la rencontre ou l'entretien de contacts déjà établis. Les conversations sont dites publiques a contrario de privées, comme le sont celles de la radiotéléphonie.
L'activité des cibistes n'est donc pas subordonnée à la réussite d'un examen technique, ni au respect de codes, d'où le succès qu'elle connut voici quelques années. Néanmoins les législations de nombreux pays, ont défini des limites techniques pour un matériel homologable, ce dernier permet tout de même de communiquer entre personnes distantes de quelques dizaines de kilomètres et, suivant les conditions de propagation très aléatoires, d'un continent à l'autre.
Depuis le boom de la CB des années 1980, de nombreux Français ont adopté ce loisir.

Caractéristiques techniques

txA contrario de la téléphonie moderne opérant en full-duplex, dans lequel chacun peut parler en même temps que son interlocuteur, la CB fonctionne comme les équipements du radioamateur : chacun parle à son tour, relâchant la manette de son micro, et passe ainsi du mode émission au mode réception pour écouter l'autre protagoniste parler. Les appareils sont en fait des récepteurs complétés d'une partie émetteur.
À l'origine, les postes CB étaient souvent installés dans des véhicules, ce qui est encore de nos jours très souvent le cas. Cependant, certaines installations se sont faites en « fixe », au domicile, avec des appareils qualifiés de « bases », plus élaborées, et comportant beaucoup plus d'accessoires : micro sur pied, bruiteur, ampli plus puissant et, surtout, antenne montée sur le toit de la demeure.
La CB utilise la bande de fréquence des 27 MHz, ce qui correspond à une longueur d'onde de 11 mètres (ondes décamétriques).
La bande CB est divisée en 40 canaux légaux. Cependant, certains radios pirates utilisent des appareils modifiés pour avoir deux fois 40 canaux supplémentaires, dits « SUP » et « INF ».

Propagation à grande distance

txDans cette bande on observe des propagations sporadiques à grande distance.
Cette propagation à grande distance est occasionnelle, a lieu de temps en temps.
Durant les jours de bonne propagation des ondes radio, les contacts radio sur de grandes distances peuvent aller jusqu'à plusieurs milliers, voire dizaines de milliers de kilomètres, quand les conditions requises s'y prêtent. D'une façon plus générale, on peut définir deux types de propagation :
? une dite « d'été », permettant d'effectuer des contacts en Europe ;
? une dite « d'hiver » permettant d'effectuer des contacts avec d'autres continents.
La propagation des ondes radio est régie quasiment exclusivement entre 6 MHz et 30 MHz par l'activité solaire. En effet, les éruptions solaires, taches et autres flammèches rendent les couches ionosphériques imperméables aux ondes radio, ce qui permet d'utiliser certaines couches situées aux confins de l'atmosphère comme des « miroirs » pour les ondes radio. De cette manière, les signaux radio pourront franchir des dizaines de milliers de kilomètres en réalisant plusieurs bonds. L'activité solaire varie du minimum au maximum sur un cycle total de 11 ans, qui provoque du « silence radio » total à la cacophonie où tous les coins du globe sont audibles en même temps.
Il n'est pas rare d'écouter des cibistes sur des fréquences plus basses. 26,285 MHz est une fréquence d'appel internationale.
La fréquence 26,535 MHz, en mode FM, est très prisée des cibistes allemands, de même que le 27,315 MHz, toujours en FM.
Les années de bonne propagation, au début du mois de septembre, on peut aussi écouter les États-Unis avec n'importe quel appareil d'entrée de gamme. Il suffit de tendre l'oreille en se positionnant sur le canal 6 ou bien sur le 26 en AM, on y entend du trafic local qui vient d'outre-Atlantique.

espace publicitaire libre

Le DX, pour échanger des QSL sur ses QSO

Q2 cc006 cc022 cc000cc030 cc144

cc172 cc142 cc141 cc000 Q27 Q21

cc022 cc021 cc000 cc019 cc018 cc017

cc024 cc016 cc015 cc013 cc026 cc004

Quelques unes des QSL éditées par le Club

L'activité qui consiste à rechercher des contacts lointains s'appelle le DX soit deux lettres D= Distance et X inconnue. Les cibistes recherchent les contacts sur un canal d'appel situé sur 27,555 MHz ou 27,455 MHz. Cependant, ces canaux ne font pas partie des 40 canaux légaux de base, mais sont situés dans la zone des canaux « SUP ». Avec 10 watts et une simple antenne quart d'onde certains ont contacté plus de 200 pays différents mais souvent ils utilisent des antennes directionnelles (Yagi par exemple) permettant de sélectionner un émetteur lointain.
Une antenne directionnelle peut se révéler très utile pour améliorer grandement la qualité d'une transmission. Les cibistes utilisent généralement des antennes de type Yagi, Cubical Quad, Delta Loop. L'antenne « râteau » pour la réception de la télévision est une antenne Yagi, du nom de son inventeur, un radioamateur japonais. Ces antennes offrent un gain et une directivité (les signaux latéraux et arrières sont fortement atténués, les signaux de stations face à l'antenne fortement amplifiés). Ces antennes sont placées sur des mâts haubanés ou sur des pylônes en fonction de leur taille. Comme elles sont directionnelles, elles sont souvent fixées sur un rotor d'antenne (moteur électrique) qui permet à l'opérateur de la station radio de piloter son antenne depuis sa station.
Lorsqu'un contact lointain est établi, les cibistes échangent souvent des cartes postales de façon à « confirmer » le contact. Ces cartes sont appelées « cartes QSL ».
Beaucoup d'amateurs de DX ont tendance à déborder de la législation en puissance ou fréquence, à leurs risques et périls ! Des puissances allant de quelques dizaines de watts à plusieurs kilowatts sont parfois utilisées... Les plus passionnés peuvent se tourner vers le statut de radioamateur, de façon à exploiter des fréquences diverses en toute légalité.

Culture CB

Ouverte à tous, la CB présente un style spécifique qui la distingue immédiatement du radio amateurisme dont l'objectif initial est purement, réglementairement restreint aux propos techniques. Cependant, depuis la mise en place de la licence radioamateur très simplifiée « F0 » (pas de technique), le contenu des conversations des radioamateurs converge de plus en plus vers celui des cibistes.
Leurs appareils alternant la fonction récepteur puis émetteur, la discipline impose de ne pas parler trop longtemps et de terminer par un mot ou un code particulier permettant de faire comprendre qu'on a fini sa phrase. La difficulté reste à l'intervenant extérieur, voulant se mêler à une conversation déjà commencée, qui doit envoyer un Break! assez bien placé pour être entendu, remarqué pour être accepté.
L'usage fait appel à l'auto-discipline des cibistes qui s'y conforment, ou qui se font rappeler à l'ordre par modération interne des utilisateurs, sans autre autorité. Exemple : le respect de l'usage de certains canaux pour l'appel (le 27), les secours (le 9), les réglages (le 20), les routiers (le 19), etc.

Sources : http://fr.wikipedia.org/wiki/

RETOUR Haut de page *